Article Sewol

Sewol -

Sewol

Le naufrage du Sewol, certains d'entre vous doivent déjà être familiers avec cette tragédie qui a laissé des traces indélébiles en Corée du Sud.
À l'heure actuelle, de nombreuses questions restent sans réponse.

Le navire

Le Sewol est un navire acheté en 2012 par la Cheonghaejin Marine Company Ltd. Il a subi de nombreuses modifications pour l'agrandir, des ponts sont ajoutés ainsi que des cabines, en tout le ferry a 239 tonnes de plus. Malgré toutes ces modifications, le navire a passé les tests de conformité et est autorisé à naviguer en mer. 
Depuis 2013, le Sewol fait le voyage d'Incheon à Jeju trois fois par semaine.


Le jour de la tragédie

Le matin du 16 avril 2014, le ferry Sewol quitte le port d'Incheon pour l'île de Jeju. La plupart des personnes transportées sur le navire étaient des lycéens du lycée Danwon de la ville d'Ansan.
Au total, il y a 476 passagers, soit 325 lycéens âgés d'environ 17 ans accompagnés de 15 enseignants et 106 autres passagers sont à bord, dont 4 Vietnamiens, 4 Chinois et 1 Russe. En outre, il y a 33 membres d équipage.

Voici ce qui se serait passé même si les causes n'avaient jamais été officiellement établies.
Avant 9 heures, le navire a fait une embardée sur tribord, ce qui aurait entraîné une forte gîte incontrôlée. Le navire s'est immobilisé en mer à environ 30 km au sud-ouest de l'île de Jindo, située dans le sud de la province de Jeolia, à l'extrémité sud de la Corée du Sud. La gîte semble avoir provoqué un déplacement de la cargaison de conteneurs de véhicules dû à un mauvais arrimage. Le paquebot a alors commencé à chavirer et à basculer à 9h30 à 30 degrés, et a été complètement renversé à 10h30. Le navire a progressivement coulé par l'arrière, jusqu'à ce que la poupe touche le fond à 30m. Vers 11h18, le bateau est presque complètement submergé, seule la proue reste à la surface.
A 13h00, le bateau est complètement submergé.

 

Navire Sewol
 
Les causes de l'accident seraient la surcharge du ferry dépassant les instructions données dans le livret (il était apparemment habituel que le bateau dépasse les instructions de sécurité pour le chargement, la compagnie tirait profit de cette technique). Mauvais ou pas d'arrimage de la cargaison. Le ferry qui allait trop vite et qui aurait changé de cap pour une raison inconnue...

Le matin du 16 avril 2014

Ce matin-là, les étudiants sont enthousiasmés par le voyage, ils ont déjà pris leur petit déjeuner mais vers 9 heures, les passagers comprennent qu'il y a un problème.

Le premier appel à l'aide est lancé par un étudiant à 8h52. Quelques minutes plus tard, l'équipage ne contacte que l'île de Jeju, ce qui est une erreur car ils sont proches de Jeolia et non de Jeju.
Un message a été diffusé par les haut-parleurs demandant aux étudiants et aux autres passagers de porter leur gilet de sauvetage et de rester dans leur cabine. Plusieurs vidéos circulent sur YouTube où l'on peut voir les étudiants passer de l'amusement de la situation à la panique, on ne s'occupe pas d'eux et on comprend peu à peu qu'il sera difficile de les secourir.
A neuf heures, les autorités demandent au capitaine d'organiser le départ des passagers mais le message ne sera pas transmis à la plupart d'entre eux. De plus, le capitaine aurait répondu qu'il serait difficile pour les passagers de quitter leur cabine en raison de l'inclinaison du navire.
Dans le même temps, les lycéens avaient compris la gravité de la situation et des messages d'adieu ont été envoyés à leurs proches. 
À 9 h 38, la communication avec le bateau a été coupée. Le capitaine s'est enfui avec ses compagnons, laissant les passagers seuls et espérant être secourus.
Les seuls survivants sont ceux qui étaient sur le pont ou qui ont pu être atteints à temps.
Je pense qu'il est important de préciser que les seuls survivants sont ceux qui ont désobéi aux ordres.
 
Bateau Sewol

La culture coréenne laisse beaucoup de place à la hiérarchie et à un bon comportement social, il est donc tout à fait normal que la plupart des passagers aient fait confiance aux messages transmis par l'équipage, ils ont attendu sagement le sauvetage dans leur cabine comme l'exigeait le message transmis par les haut-parleurs.
Après l'accident, la tragédie révélera une grande partie de l'inaction du gouvernement et, à la suite de cette catastrophe, le président dissoudra les garde-côtes. Il est également important de savoir qu'un navire japonais et la marine américaine avaient proposé de les aider à sauver les passagers, les garde-côtes ayant refusé cette aide.
 
Sewol
 

Le procès 

Les familles ont intenté un procès en 2015 contre l'État et la société Chonghaejin Marine. Le tribunal de Séoul chargé de l'affaire les a condamnées à payer 200 millions de Won (155 000 euros) de compensation pour chaque victime et 5 à 80 millions de plus pour chaque décès supplémentaire.
Les parents et les survivants qui exigent des réponses auraient été poussés ou accusés de vouloir profiter de la situation, alors que ce qu'ils veulent, c'est comprendre comment une telle chose a pu se produire.
Le directeur de l'école qui avait été sauvée a fini par se suicider à l'âge de 52 ans, une lettre a été trouvée dans laquelle il assume la responsabilité de l'accident pour avoir organisé le voyage. Dans sa lettre, il dit qu'il est trop douloureux de survivre seul alors que 200 vies sont manquantes, il demande à être incinéré et ses cendres dispersées sur les lieux de l'accident afin de pouvoir être l'enseignant dans le paradis de ces enfants disparus.
Cette tragédie aura ému tout un pays qui pleure ses enfants abandonnés dans ce navire, alors que les survivants continuent d'exiger des réponses.
Le Sewol aura influencé la Corée du Sud ; que ce soit dans la musique ou dans l'art, la Corée du Sud aura été traumatisée par cet accident, défiant sa communauté.
Plusieurs documentaires ont été diffusés, je vous conseille de voir le film d'enquête "l'intention" un film qui a été financé par 16.000 donateurs, qui est la preuve du traumatisme laissé par cet accident, les auteurs sont Kim Je-Yeong et Kim Ou-Joon, ils soulèvent les incohérences des preuves de l'enquête.

N'oublions jamais ce triste drame et rappelons-le chaque année pour qu'il ne soit jamais oublié.
Je vous invite à porter le 16 avril le ruban jaune en soutien à ses enfants, ses parents dévastés à jamais.



Ruban jaune pour Sewol

Vous aimez la Corée du Sud voici un article sur Ce que Vous ignorez sur la Corée du Sud.

Suivez nous sur instagram , notre groupe Facebook et sur Youtube

Avec l'aimable collaboration de Nancy 


France Corée du Sud


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles en avant première dans votre boite mail.